La grande terre

 

Antanybe, "la grande terre" c’est le nom qu’utilise les Îliens pour nommer Madagascar. Hormis par avion, pour s’y rendre il faut aller au port, et soit emprunter des navettes pas très rapides et surchargées appelées Teuf-teuf, soit prendre le bac avec ou sans véhicule ou plutôt opter pour des coques rapides, jusqu’aux débarcadères d’Ankify ou d’Antsanpany. Vous pourrez ensuite rejoindre différentes villes du Nord via la gare routière d’Ambanja. Mais aussi vous aurez la possibilité de vous dirigez à l’est vers Majunga, ou au centre vers les plateaux et Antananarivo la capitale.

Nord Madagascar

Ambanja

Première ville importante après avoir quitté Nosybe. Les terres qui l’entourent sont encore riches en plantations de type colonial comme le cacao, le café, la banane, la vanille, le poivre, le riz, la patate douce, le tabac , le manioc pour le tapioka et l'ylang-ylang. Des visites des plantations ou le long du fleuve Sambirano sont proposées par Libertalia en VTT ou en voiture.

Ambilobe

Sur la route de Diego, Ambilobe est célèbre pour ses plantations de cannes à sucre mais à connu une ruée vers l’or, le saphir et le diamant quand des gisements ont été découvert voici quelques années.

Les Tsingy de L’Ankarana

Le Parc National de l'Ankarana est un des sites touristiques les plus visités du Nord de Madagascar. Il tire sa renommée de ses Tsingy, de sa riche biodiversité, et de ses traditions ancestrales. Il y a plusieurs millions d'années, des coraux géants formèrent ce massif calcaire à grains fins et durs qui, sous l'action de la pluie chargée de sels marins va, au fil du temps, s'éroder et se donner ces formes pointues et aiguisées, les karsts. Ce massif est percé de plusieurs centaines de kilomètres de galeries, de grottes et de canyons, avec des falaises de plus de 200 mètres. Dans cette forteresse de pierres et cet enchevêtrement de végétation, va s'épanouir une faune unique avec un fort taux d'endémisme, qui restera presque inconnue jusqu'au XXe siècle. Dans les grottes et les rivières vivent de fortes concentrations de chauves-souris, de crevettes et de poissons d'eau douce, mais aussi de crocodiles du Nil. Les lémuriens diurnes et nocturnes peuplent les forêts. Les fosa carnivores côtoient les reptiles comme les uroplates, les caméléons, les brookesias, les gecko qui utilisent le mimétisme pour se cacher de leurs prédateurs.

Les Tsingy Rouge

Un paysage d’une autre planète aux portes de la réserve d’Analamera. au Sud-Est de Diego. Ces Tsingy sont très différents de ceux de l’Ankarana car ils proviennent d’une érosion appelée aussi « lapiez ». Cette formation géologique originale liée à la combinaison de feux de brousse, d’érosion et d’infiltration des eaux de pluie, offre un paysage surnaturel de toute beauté. A observer de préférence dans l’après midi. Les impressions sont différentes selon les variations de la lumière.

Titre pour les ligne

Diego-Suarez

Antsiranana aussi appelée Diego Suarez, est la plus grande ville du nord de Madagascar et le troisième port de la Grande île. La ville se situe au niveau du cap d'Ambre (Tanjon'i Bobaomby) avec à l'ouest le canal du Mozambique et à l'est l'océan Indien. Elle est abritée par la baie de Diego-Suarez (156 km de côtes). C’est la 2e plus grande baie au monde après celle de Rio de Janeiro, elle possède aussi son pain de sucre appelé Nosy Lonjo. La ville a perdu de sa grandeur mais garde tout de même un charme nostalgique. Les marques de la colonisation la hantent comme des fantômes. Les environs d’Antsiranana sont superbes : enchevêtrement de baies, villages de pêcheurs, la montagne d’Ambre et le massif d’Ankarana au sud.

Antsohihy

"Où il y a des Sohihy" (arbre de la famille des Rubiacées, autrefois très répandu dans la région et utilisé surtout pour la construction navale). Antsohihy est un centre de communication routier et fluvial, d’exploitations forestières, de commerces et d’activités liés au transport. Collecte de fruits de mer (crabes de palétuviers, concombres de mer, crevettes) en provenance d’Analalava et de la Baie de Narinda. Exploitation de chromite : Le chrome est évacué via la Loza, vers le canal du Mozambique. D’Antsohihy à Analalava (50 km) par la Loza : Le port fluvial se situe à environ 2 km du centre ville. Liaisons quotidiennes grâce aux vedettes à moteur, boutres et goélettes ainsi que caboteurs aléatoires. Compter une bonne demi-journée de trajet. Grâce à l’avancée sur plus de 50 km à l’intérieur des terres, la Loza, permet de rejoindre la ville d’Analalava située à son embouchure à travers de nombreux méandres bordés d’épaisses forêts de palétuviers traversant le grand lac et des sites Sakalava sacrés.

Vohemar

La ville de Vohemar, appelée en malgache Iharana, se situe dans le Nord-Est, dans la région appelée SAVA célèbre par ses cultures de vanille de réputation mondiale. Elle est à vol d’oiseau à égale distance de Diego Suarez et Nosy Be.
Les Pirates et Corsaires, dont Surcouf, ont fréquenté cette baie magnifique, qui est l’un des rares ports naturels de la Côte Est de la Grande Île. Moins pluvieux que le reste de la Côte Est, le climat est sain. Du temps des colonies, cette ville servait de lieu de remise en forme et de convalescence.

 

Retour Activités